Médiatrice agréée Signataire de la charte de droitcollaboratif

Cabinet principal Bruxelles : Avenue Louise, 523, 2è étage Silversquare - Bruxelles 1050 Tél : +32 476.79.12.77 ou +32 2.613.16.35 Fax : +32 2.613.16.42

Cabinet Secondaire Tournai : Rue du Chambge, 10 - TOURNAI 7500 Tél : +32 4.76.79.12.77 Fax : +32 69.77.70.79

Rappel gratuit

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Cas d'avocat : excès de vitesse devant le tribunal de police... besoin urgent ...

Cas d'avocat : excès de vitesse devant le tribunal de police... besoin urgent ...

Le 14 juillet 2019
Cas d'avocat : excès de vitesse devant le tribunal de police... besoin urgent ...
Dans les cas à défendre devant le tribunal de police votre avocat a parfois affaire à des situations cocasses. Cela peut parfois prêter à rire et pourtant cela peut arriver à tout le monde. Nous sommes des êtres humains avant tout ...

Question à l'avocat: avez-vous déjà eu à défendre devant un tribunal de police un client qui expliquait un excès de vitesse par un besoin urgent de se rendre aux toilettes?

Et oui, en tant qu'avocat j'ai eu à connaître de ce genre de motif. Notamment une dame qui était atteinte subitement d'une diarrhée fulgurante. Tout allait bien lorsqu'elle avait pris son véhicule et, lors de la route, elle s'est sentie extrêmement mal avec ce besoin pressant...

Le juge du tribunal de police en a t'il tenu compte?

Effectivement, dans ce cas où je suis intervenue en tant qu'avocat, le juge près le tribunal de police en a tenu compte en ce sens qu'il a modéré la peine. Toutefois l'excès de vitesse a quand même été puni car cela est une infraction et que la dame aurait dû en tout état de cause ne pas commettre cette infraction.

Que faire dans ces cas là?

Mieux vaut tout faire pour éviter l'excès de vitesse. Maintenant, les réactions ne sont pas toujours les meilleures et c'est vrai que dans ce genre de situation le mauvais réflexe peut être d'accélérer pour pouvoir faire face à ce besoin urgent. Toutefois, il faut se rappeler que cela peut être au péril de sa vie et celle des autres. Chose à laquelle on ne pense pas forcément dans ce genre de situation.

Si malgré tout l'excès de vitesse a été commis, mieux vaut pouvoir prouver le problème médicalement notamment par une visite chez le médecin et un certificat médical et encore faut il que lorsque l'on a pris le véhicule on était en pleine possession de ses moyens et aptitudes physiques et psychiques de prendre le véhicule à défaut de quoi on a commis encore une autre infraction. En effet, il faut être apte à conduire le véhicule lorsqu'on prend le volant.

c