Médiatrice agréée Signataire de la charte de droitcollaboratif

Cabinet principal Bruxelles : Avenue Louise, 523, 2è étage Silversquare - Bruxelles 1050 Tél : +32 476.79.12.77 ou +32 2.613.16.35 Fax : +32 2.613.16.42

Cabinet Secondaire Tournai : Rue du Chambge, 10 - TOURNAI 7500 Tél : +32 4.76.79.12.77 Fax : +32 69.77.70.79

Rappel gratuit

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Comment le pervers surdoué arrive à manipuler la justice ? L' avocate vous répond

Comment le pervers surdoué arrive à manipuler la justice ? L' avocate vous répond

Le 10 avril 2018
Comment le pervers surdoué arrive à manipuler la justice ? L' avocate vous répond

Qu'est ce qu'un pervers?

Un pervers c'est une personne qui prend du plaisir à faire du mal, à détruire, à tromper, mentir et détourner les lois de leur finalité. Instrumentaliser la justice représente pour cet individu une jouissance suprême et ce, surtout, quand il arrive à faire condamner une personne innocente et bienveillante qui a eu le malheur de croiser son chemin. Cerise sur le gâteau si pour la victime la justice représente une de ses plus grandes valeurs. Il prend alors plaisir de lui infliger la souffrance d'être condamnée dans ses valeurs pour la détruire. C'est aussi le tueur en série qui va prendre un malin plaisir à faire souffrir ses victimes à petit feu avant de les détruire complètement.

Rencontre t'on des pervers parmi les surdoués?

Et oui l'intelligence n'a pas toujours pour effet de conduire à l'humanité et à la bienveillance. Si bon nombre de surdoués oeuvrent dans un sens constructif pour faire évoluer l'humanité tel que Michel Ange, Albert Einstein, Isaac Newton, Bill Gates, Victor Hugo, Gandhi ou Nelson Mandela d'autres peuvent être particulièrement destructeurs pour l'humanité. On pense notamment à Hitler...surdoué lui aussi...

Un pervers surdoué est particulièrement dangereux. A mon sens, ce sont les personnes les plus dangereuses pour la justice car ils peuvent arriver à la manipuler pour des desseins maléfiques. 

Comment le pervers surdoué arrive à manipuler la justice?

Le pervers surdoué comprend tout très vite et joue comme dans un jeu d'échec avec la justice. C'est un individu dépourvu d'émotions si ce n'est le plaisir qu'il cache sous sa barbe du mal qu'il inflige à autrui. Ainsi, il éprouvera du plaisir à mentir, à se jouer des émotions d'autrui en imitant sur commande n'importe quelle émotion. Il peut par exemple ne pas venir chercher son enfant et déposer plainte au commissariat de police contre la mère en pleurant et entrant dans le rôle d'un père qui souffre d'être privé de contact avec son enfant. Il arrive à jouer ce rôle car il est centré sur l'émotion de plaisir sous jacente procurée par la perspective de voir la mère condamnée à tort. Il provoque par son attitude l'empathie du policier qui prendra sa plainte très au sérieux. Il arrivera même à se procurer de faux témoignages parfois en jouant là aussi sur les émotions d'autrui. Par pitié et envie d'apporter de l'aide, certaines personnes peuvent en arriver à soit travestir la réalité dans un témoignage soit témoigner d'une perception qui est fausse car tronquée par l'attitude du pervers surdoué. Il convainc en touchant la corde sensible, l'humanité de l'autre. C'est ainsi aussi qu'il pourra convaincre des intervenants judiciaires et placer ses pions comme dans un jeu d'échec. Il arrivera à trouver par exemple comme avocate l'ancienne associée du substitut du procureur du Roi en charge de son dossier et arrivera à faire en sorte qu'elle se constitue partie civile contre la victime en la convaincant d'une part par son attitude et ses émotions feintes et d'autre part avec les faux éléments qu'il a obtenu en manipulant d'autres personnes de la même façon. Et l'on peut voir ainsi ce substitut qui dans le cadre du dossier devant le tribunal de la famille avait une perception juste de la situation changer totalement de position et demander l'acquittement du pervers surdoué dans le cadre d'un dossier où la victime a reçu des coups du pervers et la condamnation de la victime dans le cadre de la plainte pour non présentation d'enfant. La justice est humaine et faite d'hommes et de femmes qui ne sont pas autistes et communiquent entre eux. C'est ainsi que la conviction d'une personne qui présente des affinités avec ce que l'on est entraine sa propre conviction. c'est vrai partout et dans la justice aussi...

Anéantissement de la victime

La victime est anéantie, détruite, impuissante. C'est un mur d'incompréhension ou plutôt un sarcophage de cruauté qui l'entoure. Quoi qu'elle fasse elle est échec et math. Elle s'est retrouvée dans un labyrinthe sans issue. La seule solution pour elle est de trouver un entourage qui peut la soutenir, des personnes aptes à comprendre la situation, psychologues et avocats spécialisés dans la compréhension de cette problématique, amis etc. Il faut fuir, fuir et ravaler sa fierté. La victime y perdra toujours des plumes. Elle sera salie et souillée injustement. Il est important qu'elle réalise ce qu'il s'est réellement passé et retrouve confiance en elle. En même temps, elle va devoir déployer une défense musclée en justice pour tenter d'éviter le pire et de recevoir injustement des condamnations qui pourraient entraver son avenir, ce que le pervers cherche.

c