Médiatrice agréée Signataire de la charte de droitcollaboratif

+32 4.76.79.12.77 +32 4.76.79.12.77
Ouverture du cabinet secondaire :

Avenue Louise, 523, 2è étage Silversquare - Bruxelles 1050 Tél : +32 2.613.16.35 Fax : +32 2.613.16.42

Rappel gratuit

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Héritage de Johnny Hallyday: pourrait-on appliquer une médiation civile, commerciale et familiale entre Laura Smet, David Hallyday et Laeticia Hallyday? Votre avocate et médiatrice civile, commerciale, familiale et sociale, Me Vandekerkove vous répond.

Héritage de Johnny Hallyday: pourrait-on appliquer une médiation civile, commerciale et familiale entre Laura Smet, David Hallyday et Laeticia Hallyday? Votre avocate et médiatrice civile, commerciale, familiale et sociale, Me Vandekerkove vous répond.

Le 13 février 2018
Héritage de Johnny Hallyday: pourrait-on appliquer une médiation civile, commerciale et familiale entre Laura Smet, David Hallyday et Laeticia Hallyday? Votre avocate et médiatrice civile, commerciale, familiale et sociale, Me Vandekerkove vous répond.

Dernier testament de Johnny Hallyday

Les nouvelles peoples récentes au sujet de l’héritage de Johnny Hallyday prétendent qu’il existe des dissensions entre ses enfants Laura Smet et David Hallyday d’une part et son épouse, Laeticia Hallyday. Ainsi, Johnny Hallyday aurait rédigé un testament en faveur de son épouse déshéritant par la-même ses deux enfants nés de précédentes unions.

Loi française ou loi belge versus loi américaine

Selon la loi française comme en droit belge, notre Code civil ayant emprunté le code Napoléon et donc, le même esprit, on ne peut déshériter totalement ses propres enfants.

En effet, il existe une quotité réservataire dans la succession et une quotité disponible.
Seule la quotité disponible peut être léguée à des tiers et, à défaut, reste acquise aux enfants. La quotité disponible peut également permettre d’avantager un enfant par rapport aux autres.

La loi américaine et, en tout cas la loi californienne, permet de faire ce que l’on veut de sa succession.

La loi française comme la loi belge est le reflet aussi d’une civilisation qui a des racines, des traditions et des coutumes. La loi américaine quant à elle reflète une civilisation où la liberté semble plus absolue et les racines moins significatives.

Quel droit, quel testament appliquer à l’héritage de Johnny Hallyday ?

La question n’est pas si simple car il faut déterminer quel était son lieu de vie, son lieu de principales activités etc. au moment de son décès.
Avec une villa à Marnes-la-Coquette, une villa à Los Angeles, une villa à Saint-Barthélemy et une villa en Suisse, rien n’est moins évident.
En outre, son public est manifestement principalement en France où il donnait de nombreux concerts…

Intérêt d’une médiation civile, commerciale et familiale

La médiation permet la recherche de solutions win win dans l’intérêt de tout le monde. Ici, une médiation civile, commerciale et familiale pourrait très bien s’appliquer.

En effet, Johnny Hallyday est une légende et, en tant que légende, il est destiné à vivre même après sa mort physique. Il y a donc un intérêt certain d’unir ses forces plutôt que de diviser. De grandes choses peuvent-être réalisées autour de lui et de son souvenir. On a ainsi vu, dans le cas d’Elvis Presley, des décennies après son décès, des concerts géants organisés avec grand écran par sa fille qui ont connu un net succès.

Dans le cas d’espèce, on a la chance d’avoir un fils et une fille qui lui ressemblent manifestement. Un fils, David Hallyday, qui a repris son nom de scène, avec lequel il s’est produit en concert, qui a partagé une partie de son parcours artistique et qui a même composé des chansons pour lui. Une fille, Laura Smet, qui porte son nom officiel, qui a un talent remarquable en tant qu’actrice et a pu également montrer des talents de chanteuse avec son frère David Hallyday en interprétant la chanson « on se fait peur ».
Tous deux détiennent la force de ses yeux bleus, des traits physiques qui ne trompent pas, un charisme, une hypersensibilité et une intensité qui leur ont été manifestement transmis de leur père, Johnny Hallyday ou Jean-Philippe Smet.

L’intérêt d’une médiation civile commerciale et familiale permettrait de rechercher également l’intention derrière les actes. Il est probable que Johnny Hallyday a agi dans l’intention de protéger mais protéger qui, de quoi ?
Des questions sont à se poser. En effet, Johnny Hallyday en avait marre de payer autant d’impôts sur le territoire français. Faire revenir la succession en France risque d’enrichir l’État français au passage. Pour des raisons purement fiscales, un accord entre les héritiers permettrait probablement de ne pas voir partir une grosse partie de la succession en impôts alors que Johnny Hallyday en a déjà payé des sommes astronomiques de son vivant.

En outre, à défaut de médiation civile, commerciale et familiale, le combat judiciaire risque d’être pénible et coûteux.
La publicité médiatique autour des procès risque d’être douloureuse et préjudiciable pour tout le monde, les enfants, l’épouse mais aussi les fans qui seront partagés et la légende qui risque d’en prendre un coup.

Dans le cas de l’héritage de Johnny Hallyday une médiation civile, commerciale et familiale aurait donc raison d’être. Madonna elle-même a déjà compris l’intérêt de la médiation et y a eu recours lors de son dernier divorce. Un grand succès plutôt que du sang, de la sueur et des larmes.

Pour toute question concernant la médiation civile, commerciale, familiale ou sociale, pensez à contacter Me Séverine Vandekerkove

c